Joachim a voyagé autour du monde pendant un an. Il est parti le jour de son 25ème anniversaire, et est rentré après 365372 jours. Et tu es ici sur son carnet de voyage.
Depuis son retour, Joachim a écrit un livre : 360 in 365 ».

This page is also available in:

360 in 365 – Joachim voyage autour du monde

360 in 365 – Joachim voyage autour du monde

Ouvrir la NavigationOuvrir la Navigation



Malaisie, Singapour et du retard.

Depuis presque un mois j’ai voyagé presque exclusivement en compagnie d’amis : un normand qui joue du Brassens sur les plages en Thaïlande, une argentino-japonette qui aime bien visiter des musées et discuter philosophie, un étudiant toulousain qui fait du parapente, et ses deux amis stagiaires à Kuala Lumpur… Avec tout ça, les journées sont très occupées, et je trouve pas le temps de m’occuper des choses de l’internet, même si j’y passe un peu de temps par jour.

Bon bien sûr je suis pas en train de dire que c’est la faute aux potes, mais c’est parfois un peu chiant de libérer une demi journée et de dire « casse toi j’ai d’autres trucs plus importants ». Parce que bon, y’a pas que le blog qui en pâtit, il y a aussi les cartes postales. Pour ne rien vous cacher, j’ai deux ou trois semaines de retard à rattraper, ça fait beaucoup. En plus de ça je fais pas beaucoup de photos parce que je suis pas satisfait des photos que je fais, parce que je suis fatigué le matin pour me lever parce que j’étais jusqu’à trois heures hier soir à jouer une bière à la Wii avec le manager de la guesthouse. Mais bref, je vais à nouveau voyager seul, ça va me faire des vacances. Je vais pouvoir psychoter à souhait sur ce que elle m’a dit à l’instant par mail ou MSN sans bassiner les gens avec qui je voyage, ou sur le fait que ma touche i commence à fatiguer et qu’il faut que je frappe spécialement fort pour que ça marche. iii ii  iiiii ii     ii  i i. Zutre-foutre.

J’ai passé ces trois dernières semaines entre la Malaisie et Singapour. Et c’était sympa. J’ai pris quelques photos, mais elles sont pas belles. Et mon appareil argentique a un petit problème que j’avais pas vu quand je l’ai acheté à Bangkok… C’est utilisable ouai, mais pas pratique.

Penang est une île de l’Océan Indien à quelques centaines de mêtres de la côte Malaise. C’est joli là-bas, et la ville, Georgetown, est une ancienne colonie anglaise, avec un Chinatown, un Little India et des mosquées un peu partout. C’est paisible, comme ville. Il suffit de se laisser porter, et en traversant une rue on ne trouve plus de vendeurs de cadeaux pour le nouvel an lunaire (certains vont me taper si je dis nouvel an chinois, c’est pas ma faute si toute l’Asie du sud-est a suivi les coutumes venues de Chine), mais des discaires tamouls et des boutiques de sari. Il y a une plage, aussi, c’est assez agréable.

Les Cameron Highlands, c’est une région montagneuse plein jolie, mais un poil touristique. Et un poil couverte de serres où ils font pousser des fraises. La fraise est la fierté locale, et les tours de découverte de la jungle avec des tas de touristes. C’était cool mais le temps était un peu… pas top. Dommage.

Le plan initial était de partir voyager dans la jungle, mais suite à un problème de visa indien de mon pote de voyage, le normand à guitare, on a attendu une semaine à Kuala Lumpur. Avec au programme l’anniversaire d’un autrichien, le musée des arts de l’islam qui est absolument magique (les Corans si gracieusement enluminés et les maquettes des principales mosquées sont à ne pas rater, avec en prime une expo des photos de Steve McCurry sur ses voyages en terre d’islam (y’a même des photos prises à Marseilles, ça en ferait jaser plus d’un)). Magnifique. Puis aussi le musée d’art contemporain, avec un artiste exposé qui nous raconte son dernier voyage astral, Chinatown qui se prépare au nouvel an chinois (ah, je l’ai dit) et Little India et ses maisons de toutes les couleurs.

Après une semaine, Singapour. Nouvel an chinois, à Chinatown (si j’avais fêté ça avec des vietnamiens j’aurai parlé du Têt, bien sûr), avec toute la Chine dans quelques rues. La dernière fois que j’avais vu autant de monde, c’était sur la place Tian’An Men pendant la fête nationale en octobre dernier. Singapour, c’est génial pour bien manger. On y trouve du chinois (du vrai, pas du viet qui fait genre), de l’indien tamoul, du malais et du thai, et tout ça pour pas cher. Il est en outre bon de noter que Singapour est une ville au climat particulièrement sympathique, qui permet aux jeunes filles de la ville de participer au bonheur ambiant en montrant leurs jambes, grâce à d’ingénieux shorts, spécialement coupés pour être très courts. Si les parisiennes elles aussi montraient leurs jambes, le bonheur parisien brut remonterait au dessus de la moyenne nationale.

Prochaine étape : retour en Malaisie, mais cette fois à Bornéo, dans les provinces de Sabah et de Sarawak, juste à côté de Brunei… et peut-être un court passage dans le sultanat le plus riche du monde. Mais bon, à 20 euros la nuit, je me dis, ça vaut peut-être pas le coup, et en plus y’a rien à voir.

[ Short URL ... ]

8 Comments

  1. t’as beau dire, j’aime toujours autant tes photos!
    les plantations (de thé?) sont superbes, même avec le ciel tout noir :)
    plein de bizz de l’autre côté du monde!

    Comment by Mathilde — 19 févr. 2010 @ 16:50
  2. Si c’est ça tes photos pas belles, je t’en prie, continue d’en prendre !

    Ne t’inquiète pas, le côté « ah tiens en fait la vraie vie c’est quand même sympa », on comprend ! Surtout que t’es pas parti faire le tour du monde pour regarder ton flux RSS, tes mails et ton twitter toutes les 5 minutes.

    Tout ça me fait penser que j’ai un article à écrire… mais j’ai la flemme. Bouh !

    Le nouvel an chinois c’est la tuerie quand même…

    Bonne continuation !

    Comment by Pierre — 19 févr. 2010 @ 19:50
  3. Tu as acheté quoi comme argentique?
    Tes compos sont belles, ils manquent juste la photo de cette argentino-nippone pour ponctuer ces paysages..

    Comment by Damien — 21 févr. 2010 @ 16:45
  4. Merci Mathilde et Pierre!

    Damien : attends que les films soient développés :)
    Et puis voilà, j’ai acheté un Pentax LX avec un objectif Pentax 40mm pancake. le problème que j’ai c’est qu’il use ses piles en une semaine. C’est pas très pratique. Après, les piles sont pas si chères, mais quand même c’est un peu reulou :)

    Comment by joachim — 21 févr. 2010 @ 17:04
  5. Avec toutes les piles que tu vas devoir t’acheter, t’aurais pu t’acheter un Nikon F3, ou en mode ultra pocket un Contax G2 ou G3, enfin je ne juge pas avant de voir.. Mais quand même tu nous parles de shorts ingénieux, de guitaristes normands dans les jungles malaisiennes, et pour illustrer le tout tu nous colles la photo AFP des plantations de thé ;)

    Comment by Damien — 21 févr. 2010 @ 17:21
  6. Toujours aussi agréable et dépaysant de te lire et de regarder tes photos.

    Ce dernier post s’est fait attendre mais je comprends parfaitement la situation dans laquelle tu es.

    Choisir entre la régularité et le plaisir de la découverte ya pas photo.

    Comment by Naga_ — 22 févr. 2010 @ 15:37
  7. Bah pour l’instant j’ai du dépenser 10 euros en piles… donc mon LX + 10euros c’est toujours moins cher que le Contax qui était en vitrine…

    Comment by joachim — 23 févr. 2010 @ 04:51
  8. Wahou, les climatiseurs qui poussent comment des champignons sur la façades des immeubles..

    Comment by Ludo — 24 févr. 2010 @ 16:24

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.




360 in 366?
Tout le contenu a été créé par Joachim, à part ce qui est indiqué autrement.
Copyrights et licenses - ©2009 Joachim
Propulsé à travers le monde par WordPress. Hébergé par Dreamhost.
Une Production Joachimesque