Joachim a voyagé autour du monde pendant un an. Il est parti le jour de son 25ème anniversaire, et est rentré après 365372 jours. Et tu es ici sur son carnet de voyage.
Depuis son retour, Joachim a écrit un livre : 360 in 365 ».

This page is also available in:

360 in 365 – Joachim voyage autour du monde

360 in 365 – Joachim voyage autour du monde

Ouvrir la NavigationOuvrir la Navigation



En voyant des images

Dans peu de temps je finis mon voyage, de ça au moins vous êtes au courant.

L’un des axes de mon projet de tour du monde c’était la production d’images. C’est une périphrase bien prétentieuse pour « j’ai pris des photos », mais j’en ai d’autres : la création de visuels, la collection de souvenirs picturaux par le biais de l’action photographique. Non ça veut rien dire.

Il faut savoir un truc, quand j’explique mon rapport à la photographie il faudrait que je précise que tout est basé sur le fait que mes appareils phtoos ont fâcheuse tendance à se casser, ou à ne pas marcher correctement. Surtout les plus chers.

C’est d’ailleurs pour ça que je n’ai pas investi dans un reflex numérique : c’est pour les branleurs ou les professionnels (et je ne suis ni l’un ni l’autre), c’est lourd, fragile, et dans trois ans je voudrai le prochain, celui qui a 12,2 megapixels au lieu de celui de cette année qui en a 11,7. On s’en fout des megapixels, lorsqu’on achète un outil plus de mille euros, il faut qu’il dure toute la vie. Enfin ça c’est mon avis. C’est pour ça que je regarde régulièrement du côté des Leica : c’est des jolies machines ces choses là (alt-tab, MS Office, nouveau document, enregistrer sous… « lettre au pêre noël 2010.ppt ») Et puis pour l’instant rien ne vaut le film, à part le nouveau Canikon qui vient d’être annoncé pour l’an prochain et qui fait aussi de la vidéo, qui imprime des cartes de visite, qui fait cendrier aussi (quand on enlève les lentilles du zoom 13-260 f/1:3.5 vendu de base). Usage professionnel, je vous dis. Pour les branleurs y’a l’entrée de gamme, qui fait salade-tomates-oignons et qui se fait voler dans un marché au fond de la Mongolie, ou qui tombe sur une pierre en Inde ou qui se noie dans le Pisco Sour au Chili parce que franchement c’est pas une vie d’être un appareil photo de merde que même des Péruviens ne veulent pas voler.

À part ça, ceux qui me connaissent disent que je suis plutôt paisible.

Or donc mon rapport avec la photographie est basé sur le fait que quel que soit mon appareil photo, il va tomber en panne, se casser, être malmené mais à la fin quand je rapporte les photos à la maison y’en a quelques unes dont je suis plutôt content.

Durant ce voyage, j’ai possédé cinq appareils différents, deux ont été victimes de pannes plus ou moins graves, et un d’un dysfonctionnement qui va bien prouver que trop d’électronique embarquée c’est la recette pour encourager les pannes. Je suis parti avec un appareil numérique, le Ricoh GRD II, acheté d’occasion trois mois avant. Durant ces trois mois il n’a eu aucun problème, mais il a suffi que la garantie Fnac expire à l’autre bout du monde pour qu’il se suicide de l’intérieur et commence à faire du bruit quand on le secoue. Il m’a pourtant impressionné par son aisance d’utilisation et son capteur (au niveau du noir et blanc)… c’était presque comme en argentique. Je suis aussi parti avec un Canon Canonet QL 17 GIII auquel il n’est rien arrivé, que j’aime beaucoup parce qu’il est très compact. Et j’avais aussi mon petit chéri, un Yashica Mat 124-G qui a eu un souci de cellule quelquepart au Vietnam, ce qui a fait que je n’ai plus pu l’utiliser aussi rapidement et facilement. Comme c’est un reflex à double optique c’est déjà long à utiliser…

J’ai remplacé mon Ricoh GRD II par son petit frêre juste sorti, le Ricoh GRD III. Et comme je l’ai acheté à Canton, il n’était pas cher. Le capteur était un peu différent du précédent, mais après un peu de temps j’ai pu l’apprivoiser et trouver ce que j’aimais, la rapidité et la simplicité (comme l’autre, c’est un objectif fixe équivalent 28mm, pas de zoom) (le meilleur zoom c’est tes pieds, et de toute façon si ta photo est mauvaise c’est que t’es pas assez près).

Pour le Yashica, je me suis dit, je ne vais pas le remplacer par un autre moyen format. Après trois mois de voyage il commençait à me fatiguer, même si j’aime l’utiliser, il est encombrant et on ne trouve pas de films partout. Je l’ai donc renvoyé de Bangkok, en compagnie du Canonet, parce que j’avais trouvé un très bon reflex, le Pentax LX (seconde édition) avec un objectif 40mm « pancake » ultracompact, ce qui fait un encombrement à peine supérieur au Canonet, une plus grande qualité et de solidité, plus de vitesse, une mesure de lumière incroyable, bref c’est un des reflex argentiques pro méconnus mais dont les gens ne disent que du bien. En plus, en noir il a de la gueule. Le problème c’est que je me suis rendu compte au bout d’une semaine que cet appareil vide ses batteries en une semaine. C’est un souci technique, vu qu’elles devraient durer trois mois minimum. Il était donc parfois utile d’utiliser la Force pour mesurer la lumière de mes photos, ou d’utiliser mon Ricoh pour les mesures précises.

Inutile de dire que j’ai gardé la courroie custom offerte par cheekfille avant le départ (avec du tissu kimono japonais), et qui ma valu des compliments de la part de plein de gens depuis. Son échope Etsy en vend peut-être, mais j’en doute, il fallait vous précipiter avant.

Et tous les films, t’en as fait quoi? c’est ce que les gens me demandent tous. Les films? je les ai renvoyés par la poste. Certains d’entre eux ont été développés à la réception pour voir si c’était bon, et en effet, c’était bon. Aucun colis de films n’a été perdu, je ne peux pas en dire autant de mes cartes postales.

Maintenant ils attendent bien sagement dans des frigos disséminés aux quatre coins de la France, en attendant d’être développés à peu près dans l’ordre du voyage. Russie, Mongolie, Chine… etc. On verra si je les publierai sur le net au fur et à mesure, ou si j’attendrai d’avoir quelquechose à montrer. Mais ça c’est les projets super secrets pour le futur.

En attendant, voilà une trentaine de photos tirées d’une année de voyages. Des meilleures photos parmi des photos pas mauvaises. J’ai peu à peu abandonné le format carré, puis le noir et blanc, puis j’ai de plus en plus joué avec la couleur, parfois jusqu’à la caricature (les ciels bleu turquoise désaturés, les teintes sombres très denses…) C’est un passe-temps quoi.

[ Short URL ... ]

15 commentaires

  1. Wahou ça fait rêver!

    Bientôt la fin du voyage et c’est un peu le début de la conclusion de toute cette aventure. En tout cas très belles photos, et quelques pépites pour certaines, ma préférée étant dans cette série, celle en noir et blanc où on voit le garçon courir sur un ponton face à la mer. Très poétique.

    Hate que tu nous racontes ton aventure en personne!

    Comment par Mr Gü — 6 sept. 2010 @ 09:03
  2. C’est malin, maintenant j’ai envie de repartir :-)

    Comment par David — 6 sept. 2010 @ 09:18
  3. Oui bon certes. Comme je ne suis pas pro je vais faire mon branleur, mais pour nous communs des mortels qui considérons l’achat d’un reflex numérique, alors donc alors, il faudrait qu’on reste avc notre bridge fort sympathique quand il s’agit de prendre en photo nos enfants qui courent mais imbécile quand on veut pouvoir choisir l’endroit de l’image qui a le focus ?

    Comment par Stéphane Deschamps — 6 sept. 2010 @ 09:24
  4. C’est decidé (au moins pour moi): quand je serai proprietaire d’un appart, je te demanderais, si tu le voudras bien, de m’aider avec tes photos.
    Je voudrais bien de tes oeuvres chez moi.

    Bisou

    Comment par Tiziana — 6 sept. 2010 @ 09:45
  5. Steph, m’est avis que l’argumentaire développé ici est surtout lié au mode d’utilisation : « à la roots autour du monde » !

    J’ai hâte de voir le résultat des développements argentiques en tout cas (si toutefois ils sont publiés quelque part d’accessible, genre sur le Web) !

    Comment par Pierre — 6 sept. 2010 @ 09:55
  6. Pierre : ah mais je ne m’offusque même pas, je pose la question ouverte par excellence :)

    Comment par Stéphane Deschamps — 7 sept. 2010 @ 12:38
  7. « le meilleur zoom c’est tes pieds »
    Oh putain mais alors là, mais OUI!
    Sinon je pense que ma série préférée que tu as faite, c’est les photos des philippines

    Comment par Yaume — 7 sept. 2010 @ 12:46
  8. Gü : merci :) pour entendre mon aventure en personne il faudra pas mal de temps… mais j’essayerai de faire ce que je peux lors des apéros ;)

    David : et moi donc…

    Stéphane : oui, comme Pierre il a dit :D
    Sinon t’as des très bons micro 4/3 qui commencent à arriver, et qui n’ont pas l’air aussi « prétentieux » que des reflex entrée de gamme. Enfin je dis pas que ceux qui ont un reflex sont prétentieux, mais souvent c’est l’appareil vu comme le meilleur type d’appareil, alors que c’est pas adapté à plein de situations (le voyage à la roots par exemple, ou l’appareil comme bloc notes personnel, etc etc…).
    Et puis ces gens qui achètent un reflex comme substitut phallique et qui ne s’intéressent même pas à autrechose que le mode automatique… Buh c’est laid.
    Au lieu d’un bridge, un micro 4/3 peut être la solution :)

    Tiziana : ooh merci <3

    Pierre : ils finiront par être visibles… mais pas avant l’an prochain je pense… j’en ai tellement à développer, et le temps de prendre du recul et tout…

    Yaume : merci :) c’est vrai aux Philippines je me suis bien amusé…

    Comment par joachim — 7 sept. 2010 @ 17:16
  9. bonjour Joachim!
    je te suis depuis le début de ton périple, et je te remercie vraiment de nous avoir partagé tout cela…et tu sais quoi? je n’ai pas spécialement envie de voyager, je survole rapidement les photos (appréciant quand même l’une ou l’autre au passage) … mais j’ai beaucoup aimé voyager avec toi! pas pour ce que tu as vu ou découvert…mais plus pour la façon dont tu le racontes, pour ton humour, ta disponibilité, ton ouverture, ta façon d’accueillir la vie, ta générosité …
    je me suis un peu « attachée » à toi en quelque sorte…et si tu veux bien partager encore ta vie, je suis preneuse de l’adresse de ton prochain site!
    merci Joachim, et félicitations pour ce beau parcours!

    Comment par mamik — 9 sept. 2010 @ 13:03
  10. Eh dis ! ça va nous manquer tes tranches de rêves photographiques envoyés de l’autre bout du monde !

    Un ptit livre souvenir avec tes plus beaux clichés pour rêver encore un peu ?

    Bisous et à bientôt en France ! (y’a des très beaux coins sympas à y voir aussi ;)

    Comment par Bergère — 11 sept. 2010 @ 12:27
  11. « Avec ses quatre dromadaires
    Don Pedro d’Alfaroubeira
    Courut le monde et l’admira.
    Il fit ce que je voudrais faire
    Si j’avais quatre dromadaires. »

    Guillaume Apollinaire

    J’ai parcouru tes posts comme si je lisais des albums de Corto Maltese, un passage perdu de l’énéide ou des argonautiques..

    Je crois que dans peu de temps, j’aurais de quoi m’acheter quatre dromadaires…

    Damien

    Comment par Damien — 14 sept. 2010 @ 13:23
  12. J’ai bien reçu ma carte envoyée du Canada ! Merci Joachim ça fait bien plaisir ;)

    Comment par Vincent B — 16 sept. 2010 @ 14:07
  13. Joachim: à propos des « micro 4/3″ (je découvre le nom). Ça se débraye comme un reflex ? Parce que c’est ça qui me frustre dans le bridge, pas pouvoir *réellement* choisir ce qui doit être net.

    (sinon j’ai bien rigolé pour le coup du substitut phallique)

    Comment par Stéphane Deschamps — 20 sept. 2010 @ 15:41
  14. Stéphane : oui oui, tu peux débrayer ça comme un reflex, et faire la mise au point que tu veux, avoir les réglages ouverture en manuel… c’est top :)

    Et en plus ça tient mieux dans la poche!

    http://www.43rumors.com/

    Comment par joachim — 20 sept. 2010 @ 17:06
  15. Quel incroyable best-of ! Merci pour cette année partagée en images :)

    Comment par Romain — 28 nov. 2011 @ 19:25

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.




360 in 366?
Tout le contenu a été créé par Joachim, à part ce qui est indiqué autrement.
Copyrights et licenses - ©2009 Joachim
Propulsé à travers le monde par WordPress. Hébergé par Dreamhost.
Une Production Joachimesque