Joachim a voyagé autour du monde pendant un an. Il est parti le jour de son 25ème anniversaire, et est rentré après 365372 jours. Et tu es ici sur son carnet de voyage.
Depuis son retour, Joachim a écrit un livre : 360 in 365 ».

This page is also available in:

360 in 365 – Joachim voyage autour du monde

360 in 365 – Joachim voyage autour du monde

Ouvrir la NavigationOuvrir la Navigation



Pourquoi?

C’est confortable, un voyage, quand on se l’imagine vingt semaines avant le départ. C’est vrai, ça. On prévoit un an de dépaysement, de cultures et d’horizons différents, un an qu’on peut se raconter en une minute. Là je vais là, puis là et ensuite je m’arrête un peu puis là et là et voilà. La vie est belle avec un thé à la main et du jazz tout mou dans le cornet du gramophone. C’est confortable de voyager comme ça, et un peu de Cointreau dans l’Earl Grey. Mais bon, un an c’est un peu plus long que ça. Et le Cointreau ne se marie pas si bien avec la bergamothe…

Lorsque j’apprends à mes amis que je voudrais partir en voyage, la question qui revient le plus souvent c’est « tout seul? » Ouai, tout seul. Mais jamais on me demande « pourquoi? », étrange, non? Mais en même temps, ça m’arrange… j’ai pas plus de raison de partir en voyage que j’en ai de partir en voyage tout seul.

Je me suis réveillé un matin en me disant qu’il fallait que je fasse le tour du monde. Depuis, j’ai commencé à y réfléchir, de plus en plus sérieusement, et voilà ce projet. Passer ma vingt-sixième année (ou ma vingt-cinquième année révolue) à voyager autour du monde. Mais pourquoi? Je sais pas. Héééé ouai.

Le dernier voyage que j’ai fait à l’étranger, c’était pendant l’automne 2008. Pendant 20 jours, entre Venise et Stockholm, en passant par Vienne, Berlin et Copenhague. Et le tout, en train. Et similairement, pas de réelle raison, juste une impulsion. Ou plutôt, comme j’ai noté dans mon carnet avant de partir:

La vraie raison, je crois, c’est juste que je veux savoir ce que ça fait de voyager.

Je l’ai fait, ça m’a plu. En chemin, j’ai rencontré des gens, j’ai pris des photos et j’ai découvert des horizons qui m’étaient alors inconnus ; mais c’est un sujet dont je pourrai parler plus en détails plus tard.

En rentrant de mon voyage, au cours de mon dernier trajet, j’ai marqué dans mon carnet :

Je crois que je sais un peu mieux ce que je désire : retourner dans un train et voir des gens et des endroits. Faire des images, avoir une vie toute simple et partir souvent.

Comme quoi, il fallait s’attendre à ce que je re-parte.

Mais ça ne répond pas au pourquoi. Peut-être faudrait-il que je réponde au « dans quel but? » Idéalement, le but c’est de partir en faisant des images sur la route. Des photos, des cartes postales, surtout. Ecrire un peu aussi mais c’est pas vraiment des images, je suis moins à l’aise. Si les images me plaisent et qu’elles plaisent à des gens, tant mieux! Ces serait ça, oui, le but. Voilà une partie du pourquoi qui est résolue.

Le vrai mystère c’est l’impulsion. Mais ça… j’ai encore du temps devant moi.

[ Short URL ... ]

2 Comments

  1. oui mais pourquoi tu pars alors ?

    Comment by French in Jr — 18 avril 2009 @ 23:22
  2. Bonjour,

    Très joli photo :) ArtistIQUE

    Comment by Miryam H — 23 déc. 2010 @ 20:10

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.




360 in 366?
Tout le contenu a été créé par Joachim, à part ce qui est indiqué autrement.
Copyrights et licenses - ©2009 Joachim
Propulsé à travers le monde par WordPress. Hébergé par Dreamhost.
Une Production Joachimesque