Joachim a voyagé autour du monde pendant un an. Il est parti le jour de son 25ème anniversaire, et est rentré après 365372 jours. Et tu es ici sur son carnet de voyage.
Depuis son retour, Joachim a écrit un livre : 360 in 365 ».

This page is also available in:

360 in 365 – Joachim voyage autour du monde

360 in 365 – Joachim voyage autour du monde

Ouvrir la NavigationOuvrir la Navigation



en Patagonie

Je n’ai plus que deux semaines de retard sur mes posts. Il y a deux semaines donc, j’étais en Patagonie, la région du sud du continent Sud-Américain.

En Patagonie il y a les Andes, il y a aussi un grand désert, des parcs naturels, deux ou trois routes désertes en cette saison et des glaciers. Il y fait froid, bien sûr… et y voyager c’est long, ou bien c’est cher, mais c’est bien beau tout de même.

[ Short URL ... ]

4 commentaires

  1. amazing pictures … when ice meets trees : its gracious : thanks Jojo !

    Comment par christophe — 13 mai 2010 @ 01:03
  2. Supers les photos, ca doit vraiment être magnifique, il faut vraiment que je cale la Patagonie dans mon agenda, un jour c’est sûr j’irai, comme beaucoup d’autres pays d’ailleurs …
    *Envie de partir*

    Bonne route l’ami

    Comment par Jeremy (Dji Supertramp) — 13 mai 2010 @ 01:04
  3. En un mot : Époustouflant…
    -les pointillés sont très importants ici-
    En deux mots : mot mot
    -désolé envie irrésistible de la placer-

    Comment par Naga_ — 13 mai 2010 @ 04:43
  4. Tudieu. J’étais en train de manger mon tabouleh (ouais je suis fan) et j’ai failli m’étrangler de stupéfaction, là, y’a quelques minutes, une mort en direct c’est pas sensationnel ça ?
    Mention spéciale pour la 14, quelles couleurs !!

    Comment par Romuald — 28 mai 2010 @ 13:30

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.




360 in 366?
Tout le contenu a été créé par Joachim, à part ce qui est indiqué autrement.
Copyrights et licenses - ©2009 Joachim
Propulsé à travers le monde par WordPress. Hébergé par Dreamhost.
Une Production Joachimesque