Joachim a voyagé autour du monde pendant un an. Il est parti le jour de son 25ème anniversaire, et est rentré après 365372 jours. Et tu es ici sur son carnet de voyage.
Depuis son retour, Joachim a écrit un livre : 360 in 365 ».

This page is also available in:

360 in 365 – Joachim voyage autour du monde

360 in 365 – Joachim voyage autour du monde

Ouvrir la NavigationOuvrir la Navigation



Jardins pékinois

Je suis parti de Pékin il y a une semaine. Je pourrais faire un post sans paroles et vous dire « tchao les copains je vais découvrir le Sichuan, vous aurez que des photos », mais je sais pas trop, j’ai pas fait des masses de photos à Pékin.

Oui, je dis Pékin, parce que en français c’est comme ça qu’on dit. On dit aussi Londres, Moscou et Vesoul, et pas London ou Moskva. Alors hin je vais pas faire mon petit branleur qui a trop lu son Lonely Planet. Sauf que je vous vois gros malins (vous les lecteurs, vous en ratez pas une vraiment), dire « ouai mais hin ho c’est quoi qu’il y a marqué sur le bord de l’article? C’est pas « Bejing » ou « Moskva » par hasard? Ah mais ouai c’est vrai que c’est malin. Sauf que sur le bord de l’article, je mets pas le nom en anglais je mets pas le nom en français, je mets une translitération du nom de la ville. Moskva en russe, Beijing en pinyin (sans les accentuations) et Utak-Undur ou Amarbayasgalant en Mongol. Mais dans mes posts français, j’écris Pékin, parce que c’est tout. Franchement.

Les photos que j’ai faites, à Pékin, c’était surtout des photos des parcs. Je suis tombé en admiration devant les surprises de l’art horticole chinois. La Cité Interdite n’était pas vraiment impressionnante pour toutes ses portes et ses halls et ses temples, mais bien pour le Jardin Impérial à la fin. Une sorte de forêt entourée de murs, toute petite mais tellement spacieuse, avec des terrasses, des statues, et la nature. Les arbres domptés et érigés comme des statues et le chant des oiseaux. C’était tellement beau, reposant, impressionnant, spacieux, intime, que je n’ai pris qu’une photo (et qu’elle n’est pas très bonne).

Les parcs que j’ai vus (je ne pourrais en aucun cas parler de tous les parcs chinois), même avec beaucoup de monde (je dis bien BEAUCOUP), réussissent à garder une part de poésie, de surprise, des recoins et des secrets. Ainsi, au détour d’une allée, l’on peut croiser un calligraphe éphémère : il écrit sur le sol, avec de l’eau. Après m’avoir demandé d’où je venais, « Paris, Faguo » (« Paris, France »), il l’écrit sur les dalles, et les passants se rassemblent autour de l’artiste pour lire les idéogrammes, avant qu’ils ne s’évaporent. Plus loin, on croise un pont sur des nénuphares, une pagode au bois noirci par le temps, un escalier couvert vers le sommet de la colline, des touristes français qui parlent de « faire la cité interdite » (ça prend du temps et beaucoup de main d’œuvre) ou de « faire la muraille » (même chose, x10000).

Les chinois, eux, sont décontractés. Enfin, un peu plus décontractés que d’habitude. Les jeunes se tiennent par la main comme des amoureux, les vieux jouent aux échecs chinois, et ceux entre les deux, hé bé ils s’occupent de l’enfant.

Le parc Beihai (Jardin du Nord) est au nord ouest de la cité interdite, et il est surmonté d’une Stuppa (ou d’une Dagoba, comme ils l’appellent), et la vue de Pékin au coucher du soleil est magnifique. Et puis c’est grand. Et y’a un lac. Et c’est en centre ville. Et les marchands de saucisse ou de souvenirs ne sont pas trop visibles. Le Palais d’Été, par contre, c’est autrechose. Je peux rappeler que j’étais à Pékin pour la semaine des vacances d’octobre, quand toute la chine est à Pékin (et tout Pékin est autrepart), quand tous les touristes chinois viennent visiter leur patrimoine. Je ne suis pas contre le fait de visiter ce qui a fait la grandeur du pays, ce qui est renommé à l’étranger et tout, mais que diable! Un peu de retenue! Soyez moins nombreux, s’il vous plaît, messieurs et mesdames les chinois!

Le palais d’été, il faut y aller tôt. À partir d’une certaine heure, on a juste envie de s’en aller. Trop de gens, qu’ils soient chinois ou non, ça gâche la fête. Mais bon, le lieu est tellement beau qu’on oublie parfois, et on se retrouve sur un chemin oublié, avec au bout une pagode close…

Et au cœur du parc, enfin, vers une des sorties mais quand même dedans, y’a un canal, avec des boutiques autour… ça fait Walt Disney, mais c’est quand même marrant. Des restaurants de nouilles chinoises, des souvenirs, même des calligraphes qui écrivent des poêmes sur des éventails (ils pourraient aussi écrire « poulet grillé aux nouilles sautées » ou « merde à celui qui le lira » que je pourrais pas dire la différence, mais bon, je préfère le coup des poêmes), ou même des stands où l’on peut se faire prendre en photo en costume de l’Impératrice Cixi, c’est touristique et faut même payer pour accéder à ce trottoir sur le canal, mais… c’est joli. Et puis ça a un succès monstre auprès du public visé : les chinois. Ils raffollent de leur passé, on dirait. Les occidentaux, eux, étaient charmés par le lieu mais pas par la profusion de mercantilisme. Je pourrais me fendre d’un « les chinois, eux, ils ont bien compris les leçons du capitalisme » ou bien « ils vont tous nous bouffer ». Mais je préfère me taire, puis dire que les saucisses qu’ils vendent pour 5 yuans dans le parc, hé bé elles sont pas très bonnes.

Mais je vais pas conclure sur ces mots, ce serait déplacé. Par contre, il faut que je parle du fait que la plupart des bâtiments avaient été détruits par les forces anglo-françaises (pendant une des guerres de l’Opium, je suppose) et que ça a été reconstruit par Cixi, l’impératrice. Au début, on se dit que les anglo-français ils ont bien eu les chinois. Et puis peu à peu, on en vient à se dire que quand même, les anglo-français ils les ont bien eus, les chinois…

Mais maintenant, j’attends qu’on vende au Château de Versailles des saucisses aussi peu goûteuses qu’à Pékin.

[ Short URL ... ]

9 Comments

  1. Hey Joachim!
    Really nice pictures. You’ve got me into black & white =)
    I leave SH soon. Cya ‘down there’!

    Comment by Asien FTW — 18 oct. 2009 @ 12:11
  2. Que de tribulations, mazette. Alors comme ça ils font aussi des fricadelles en Chine ?
    Ah les salauds, ils vont tous nous bouffer – et nos fricadelles !
    Ils ont bien compris les leçons etc…
    Ouais je sais, je le fais super bien.

    Comment by Romuald — 19 oct. 2009 @ 13:28
  3. Oh mais Romuald, tu m’avais caché ce blog là!

    Comment by joachim — 19 oct. 2009 @ 13:51
  4. Je me demandais avec quoi tu prenais tes photos.
    Mais je crois que j’ai trouvé ma réponse par hasard ^^ :
    http://vimeo.com/6933339

    Comment by Monsieur Moustache — 19 oct. 2009 @ 17:12
  5. Taratata, je ne cache rien moi, je suis complètement nu… (en ce moment même je suis en train de compresser moult fichiers, mais nu)

    Comment by Romuald — 20 oct. 2009 @ 11:53
  6. bon, ça y’est tu m’as donné le virus!
    du coup maintenant, j’ai drôlement envie de visiter les jardins pékinois :)
    big bizoux

    Comment by Mathilde — 21 oct. 2009 @ 11:27
  7. Mais dis-donc, ok que tu aimes le N&B…mais je suis tjs frustrée de ne pas voir les couleurs!!!

    en tout cas tes photos me plaisent tjs bcp..mai je vis la vie en COULEUR!! ;)

    Comment by Tiziana — 23 oct. 2009 @ 11:41
  8. And thanks everyone :)
    M.Moustache : héhé, bah voilà exactement comment ça marche. Sauf que le mien il est en métal… technologie japonaise!
    Romu : TMI! (Too Much Information)
    Mathilde : Oui, Pékin c’est joli, et on m’a dit qu’il y avait d’autres paradis horticoles en Chine…
    Tizi : Il y a quelques photos en couleur, enfin, une, c’est déjà pas mal! Et puis d’abord, comme c’est mon voyage, je vais être très très égoïste et je vais te dire que je me fais plaisir si je veux ;)
    Bon sinon couvre-toi bien, je voudrais pas te voir attraper le premier rhume de la saison! (non c’est moi qui l’ai attrapé en Mongolie sous la tempête de neige en noir et blanc)

    Comment by joachim — 23 oct. 2009 @ 15:40
  9. En aout j’ai passe une semaine a Pekin (pas tres interessante)avant de partir pour Nanjing, et bien grace a toi je sais maintenant que j’ai visite le parc Beihai. Oui, mes guides etaient un peut trop vagues… Tout le monde sait que les francais sont fous c’est bien pour ca que je ne me suis pas empechee de faire une photo de moi en imperatrice Cixi (^_^)

    Comment by Elly — 27 mars 2010 @ 13:35

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.




360 in 366?
Tout le contenu a été créé par Joachim, à part ce qui est indiqué autrement.
Copyrights et licenses - ©2009 Joachim
Propulsé à travers le monde par WordPress. Hébergé par Dreamhost.
Une Production Joachimesque