Joachim Robert
présente :

360 in 365, l'archive le journal d'un an de voyage autour du monde par Joachim Robert 360 in 365, l'archive

HemHem

En prenant le petit déjeuner, je parle avec un voyageur asiatique. Je lui parle du mariage dont on m’a parlé hier, à Batad, dans la vallée qui n’est accessible qu’à pied. Il était prêt à retourner à Manille aujourd’hui mais il va m’accompagner voir les villages de Kinakin, Combulo puis Batad.

Il s’appelle Hem, est d’origine népalaise mais vit en Angleterre. Partout en Asie on le prend pour un local, c’est pratique pour payer moins cher ! Il est aussi sur CouchSurfing, et c’est un très bon marcheur… meilleur que moi. Les népalais sont des marcheurs incroyables, à ce qu’il dit. C’est le meilleur pays pour faire du trekking.

On déjeune à Combulo avec le capitan du village, on apprend plein de choses sur la culture de la région…

Puis on repart sous la pluie sur les petits chemins bétonnés et garnis d’escaliers. (c’est beaucoup moins confortable qu’on le pense…)

Lorsqu’on arrive enfin dans la vallée de Batad, il fait beau. C’est parfait. Les rizières, la fatigue, les escaliers… C’est dur, mais ça vaut le coup…

On prend des bières avec Hem et les habitants du village. En fait, la plupart habitent dans la région, à quelques heures de marche, et sont venus au mariage… Ils nous y emmênent à la nuit tombée, pour faire la fête.

Les danses locales sont très codifiées : un petit groupe de danseurs au milieu de la foule, qui dansent en rond, en bougeant les bras… Les danseurs changent à l’appel du chanteur, ils sont appelés par famille ou par profession, ou par origine. À la longue c’est quand même un peu toujours la même chose. Et si on compte la marche et les verres à l’arrivée, je vais me coucher tôt.

La nuit j’entends trois fois (au moins) la chanson que j’ai déjà entendu partout en Asie : Nobody (but you), par le girls-band coréen Wonder Girls.

philippines batad banaue