Joachim Robert
présente :

360 in 365, l'archive le journal d'un an de voyage autour du monde par Joachim Robert 360 in 365, l'archive

sur le blog : Mes aventures à Sagada !

Ce post est dédicacé à tous mes super copains super aventuriers (les seuls que je peux lier c’est Alec et Solange, qui eux aussi viennent d’arriver au Japon, sauf que au lieu de se peler les miches en Corée comme moi, ils se sont doré la pilule aux Philippines plus longtemps).

À Sagada, je savais pas trop quoi faire. C’est sûr, on peut aller voir la cascade, une heure de marche et tout, mais bon voilà, en saison sèche on m’a dit « ça vaut pas le coup ». On peut aller voir le musée aussi, très intéressant ! La curatrice, qui est aussi propriétaire des pièces exposées et très bonne amie d’une contact d’un ami de l’internet qui est philippin, est marrante et intéressante. Sauf que bon ça remplit pas toute la journée.

J’avais oublié de dire : je suis arrivé à Sagada avec deux autres français dans le bus, Solange et Alec, et un anglais, Stephen. En buvant des coups pour se remettre dudit voyage en bus on rencontre aussi un couple de belges, Alexandra et Laurent. Tous, sauf Stephen, vont me forcer à manger du chien encore une fois. Ce que je fais de bon coeur, parce que le chien, c’est bon (désolé hin mais le chien c’est bon, en plus ils ont été obligés de goûter et ils étaient de mon avis, sauf Stephen qui a pas goûté mais il m’avait pas forcé donc c’est cool, il avait des chiens quand il était petit).

Bref. Tous les six on décide de ce lancer dans l’aventure de la grotte. Après des heures de sommeil et de tergiversation, on décide pour la Cave Connexion ! trois cavernes connectées entre elles : on entre par un côté de la montagne, on sort de l’autre côté après quatre heures à se promener quasi nu sous des centaines de milliers de tonnes de cailloux de tailles différentes.

Inutile de dire que c’était vraiment toute une aventure. Avec de l’escalade, de la baignade, de l’exhibition, des échos funestes de nos cris de détresse… non pas de cris, parce que je crois qu’au final on s’est bien amusés. Par contre à l’entrée y’avait des cercueils avec des vrais squelettes dedans, dans les temps anciens les vieux sentant la mort approcher allaient couper un pin dans la forêt, évidaient le tronc et se faisaient leur cercueil. Pour être sûr que le boulot soit bien fait, fais-le toi même!

Et aussi après quand on est ressortis et après un bon repas coréen sous le regard amusé du poster de Britney String, et quelques bières pour faire passer les tremblements, je suis allé avec les copains belges dans la vallée de l’écho. Il y a un vrai écho là-bas, c’est incroyable, le Lonely Planet ne mentait pas. Par contre ils disent que c’est super facile de se perdre dans la vallée. Mais on a réussi à pas se perdre, sans même tenter trop fort.

Et au fond de la vallée, y’a une falaise avec des cercueils accrochés. Avec des vrais squelettes dedans.

Et bien sûr quelques bières pour s’en remettre, le soir. J’ai oublié de mentionner dans mes posts précédents que la bière aux Philippines, c’est de la San Miguel, et elle est pas chère du tout.

Publié le , article original : 360in365.com/i/931

Solange et AlexSolange et Alex

Les photos du deuxième jour à Sagada sont visibles à la page 188 ».

philippines sagada blog